Histoire de la pédophilie, XIXe-XXIe siècles
EAN13
9782213676340
Éditeur
Fayard
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Histoire de la pédophilie

XIXe-XXIe siècles

Fayard

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782213676340
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

Aujourd’hui largement éclairée par les feux des médias, la pédophilie n’est
pas née au cours des trente dernières années. Cette activité criminelle, que
le Code pénal de 1810 définit sans la nommer explicitement, a une histoire,
longue secrète et sombre. Ce livre explore les circonstances dans lesquelles
la réalité des crimes sexuels commis sur les enfants a été progressivement et
lentement prise en compte dans les différentes sphères de la société
française.
Histoire de l’évolution de trois regards - regard sur l’enfance et sur le
préjudice causé au sujet, regard sur le scandale moral et/ou social provoqué
par le sexe illicite, regard sur l’agresseur progressivement médicalisé -, ce
livre, premier ouvrage d'histoire contemporaine consacré au sujet, interroge
la manière dont une société évalue la gravité des actes et le dommage causé en
fonction de données culturelles évolutives. S’intéresser aux pratiques
sexuelles, aux normes et aux interdits en la matière, c’est se préoccuper de
mesurer les seuils de tolérance et leurs variations dans le temps, c’est
réfléchir aux surgissements des manifestations de sensibilité, parfois
divergentes, c’est interroger la façon dont une société redéfinit pour elle-
même ce qu’elle considère comme étant le point limite de la civilisation.
Dans cette histoire, on rencontre des juges précocement alarmés, des médecins
diversement sensibles aux souffrances des victimes, des psychiatres méfiants,
Freud lui-même hésitant, une presse militante qui entend mettre sens dessus
dessous les codes sociaux fondant l’ordre bourgeois, une télévision qui,
interrogeant le secret des familles, braque brutalement les projecteurs sur
des noirceurs que personne ne voulait voir. Surgissent progressivement deux
figures antagonistes : celle de victimes longtemps ignorées et dont la parole
est depuis peu prise en compte ; et celle des agresseurs, ces « pédophiles »
que le XXe siècle finissant a identifiés et construits comme une menace
capitale. Parce qu’il s’agit des enfants, parce qu’il s’agit de sexualité,
parce qu’il s’agit du plus grand tabou auquel la société est confrontée, cette
histoire est celle de la société française du Code Pénal jusqu’au second
procès d’Outreau.
S'identifier pour envoyer des commentaires.