Donner vie au royaume - Grossesses et maternités à la Cour, XVIIe-XVIIIe siècle
EAN13
9782271141248
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
Histoire
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Donner vie au royaume - Grossesses et maternités à la Cour, XVIIe-XVIIIe siècle

"CNRS Éditions"

Histoire

Indisponible

Autre version disponible

" Vous nous en devez un " : les questions de la fecondite et de la maternite
se posent de maniere aigue dans les familles royales et princieres françaises,
tant celles-ci doivent repondre a l'imperatif de la loi salique, la reine
n'etant vraiment reconnue dans sa fonction qu'apres avoir enfante.
Étudier les grossesses des princesses et des reines, depuis la consommation du
mariage jusqu'a l'accouchement, le retour de couches et les premiers mois de
l'enfant, permet de rendre compte de la centralite de cet objet a la cour. Les
corps de ces femmes sont scrutes quotidiennement, afin d'y deceler les signes
de la gestation d'un heritier pour le royaume. Les retards de regles sont une
affaire publique, commentes jusque dans les ambassades europeennes. Les
ventres arrondis deviennent un outil politique pour federer les sujets autour
de prieres et de ceremonies religieuses, pour retarder une decision,
detourner, parfois, le regard de l'opinion.
L'auteure montre egalement comment circulent les savoirs sur la grossesse et
la maternite qui se constituent aux XVIIe et XVIIIe siecles. Ceux des sages-
femmes et chirurgiens accoucheurs d'abord, qui rivalisent pour ausculter et
accompagner ces parturientes. Et ceux des princesses elles-memes, ensuite, qui
echangent directement certaines de leurs connaissances et experiences, parfois
au-dela des frontieres. La cour apparait alors comme un veritable laboratoire
des pratiques perinatales.
Dans ce passage de l'intime, non au public, mais a l'officiel, l'auteure
repense le role (politique) des reines qui tentent de faire respecter leur
pudeur, negocient avec l'etiquette, voire mettent en place des pratiques de
restriction des naissances pour ne plus etre pour le royaume des " moules a
enfants ".
S'identifier pour envoyer des commentaires.