La violence de masse dans l'histoire, État, libéralisme, religion
EAN13
9782130580515
ISBN
978-2-13-058051-5
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Nombre de pages
298
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
398 g
Langue
français
Code dewey
303.609
Fiches UNIMARC
S'identifier

La violence de masse dans l'histoire

État, libéralisme, religion

De

Presses universitaires de France

Offres

Quelles sont les ruptures historiques qui conduisent à la violence de masse ? L'émergence de l'État en est une première. Par la guerre, les élites cherchent à se perpétuer au sommet des hiérarchies pour le pouvoir, pour la richesse. Le libéralisme est une deuxième rupture intervenant dans la progression humaniste des idées. Elle instaure la notion de concurrence et de compétition, laissant l'humanité orpheline de solidarité. Ces liens se reconstituent par des révolutions égalitaristes, par la classe, avec le communisme et son projet de transformation de la société, ou par la nation et la race, déchaînant au final la violence génocidaire nazie. La troisième rupture est la religion "moderne", c'est-à-dire intolérante, identifiant le « païen » ou l'hérétique comme ennemi à abattre. Judaïsme, christianisme, islam, hindouisme et bouddhisme, aucune religion n'échappe à ce virage moderne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Thierry Camous