EAN13
9791092328080
ISBN
979-10-92328-08-0
Éditeur
DIX HUITIEME
Date de publication
Nombre de pages
329
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
1025 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'"Adresse à l'Assemblée nationale", 31 mai 1791, de Guillaume-Thomas Raynal

Positions, polémiques, répercussions

Édité par

Dix Huitieme

Offres

Guillaume-Thomas Raynal (1713-1796), co-auteur et éditeur de l’Histoire des deux Indes (1770/1780), fut l’un des rares grands écrivains-philosophes des Lumières, à côté notamment de Condorcet, à avoir vécu la Révolution Française. Il fut un personnage célébré dans les pamphlets révolutionnaires des années 1789 à 1791 comme « apôtre de la liberté » et son Adresse à l’Assemblée Nationale, lue dans la séance du 31 mai 1791, fit l’objet d’une immense attention. En contradiction flagrante, aux yeux de la très grande majorité des contemporains, avec l’image forgée par Raynal et les positions politiques qu’il semblait avoir défendues jusque-là, cette Adresse suscita de très vives polémiques au sein de l’Assemblée Nationale même, puis à travers une multitude de pamphlets et d’articles de presse, en France et à l’étranger.Ce livre offre l’essentiel de ce débat vif et controversé autour de l’Adresse de Raynal, dans lequel intervinrent de nombreux pamphlétistes peu connus, mais également des écrivains et hommes politiques de premier rang à l’époque, tels Maximilien Robespierre, Brissot de Warville et André Chénier. L’Adresse fit émerger, en effet, tel un événement catalyseur, un débat autour de questions fondamentales comme celles des rapports entre la Philosophie des Lumières et la pratique politique, la légitimation de la violence révolutionnaire, le pouvoir des clubs politiques et les limites de la souveraineté du peuple.
S'identifier pour envoyer des commentaires.