Vie et mort d’un grand vizir, Halil Hamid Pacha (1736-1785). Biographie de l’Empire ottoman
EAN13
9782251452432
ISBN
978-2-251-45243-2
Éditeur
Belles Lettres
Date de publication
Nombre de pages
640
Dimensions
24,4 x 16,3 x 3,4 cm
Poids
1012 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Vie et mort d’un grand vizir

Halil Hamid Pacha (1736-1785). Biographie de l’Empire ottoman

Belles Lettres

Offres

Autre version disponible

Le 31 mars 1785, Halil Hamid Pacha est révoqué de ses fonctions de grand vizir. Envoyé en exil, ses biens sont confisqués et ses maisons scellées. Nommé gouverneur, il ne rejoint pas son poste : il est exécuté sur l’île de Ténédos (Bozcaada). Rapportée au palais de Topkapı, sa tête est exposée à la vue de tous, sur un plateau d’argent. Pourquoi le sultan a-t-il mis à mort le pacha de la Porte ottomane ? Halil Hamid avait des enfants. La plupart de leurs descendants vivent en Turquie. Olivier Bouquet a retrouvé leur trace dans un diagramme conservé chez un érudit grec d’Istanbul. Il a rencontré ceux qui administraient la fondation pieuse du prestigieux ancêtre. Ils lui ont confié des documents d’une grande richesse. Dossiers et inventaires sous le bras, l’historien a mené l’enquête à Isparta, ville d’origine du vizir. Il a retrouvé les fontaines, maisons et couvents établis par sa fondation pieuse, à Istanbul, en Anatolie et dans les Balkans. Il a recueilli les empreintes laissées par le dignitaire dans la mémoire du pays, de sa région et de sa lignée. Voici une biographie d’un genre nouveau. Vie et mort : elles prennent sens l’une par l’autre. Elles s’éclairent par le croisement de trois axes narratifs : le dernier mois de la vie du pacha, entre sa révocation et son exécution ; ses deux années passées dans l’enfer de la Sublime Porte ; ses trois décennies au service du sultan. Jeune scribe, chef de bureau, haut dignitaire, fondateur d’œuvres pies, Halil Hamid s’élève dans la hiérarchie impériale. Mais provincial d’Anatolie, Stambouliote de vie et de carrière, père de six enfants, chef de maison, familier des soufis et ami des lettrés, il est un homme de son temps et un Ottoman en situation. Ce n’est pas seulement un grand vizir qui trouve ici sa biographie : c’est l’Empire ottoman du XVIIIe siècle. Sur l’architecture des résidences et le détail des biens, sur la diversité des meubles et la préciosité des tissus, sur la splendeur des armes et des bijoux, le lecteur trouvera dans ce livre la richesse de descriptions détaillées, servies par un ensemble de 382 illustrations. Il pourra aussi comprendre les projections néo-ottomanes à l’œuvre dans la Turquie d’aujourd’hui à la lumière du passé impérial. Un passé d’autant plus fantasmé qu’il est peu connu.
S'identifier pour envoyer des commentaires.