Les droits de la femme. A la Reine
EAN13
9782329628509
ISBN
978-2-329-62850-9
Éditeur
Hachette BNF
Date de publication
Collection
FRONDEUSES
Nombre de pages
28
Dimensions
23,4 x 15,6 cm
Poids
60 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les droits de la femme. A la Reine

De

Hachette BNF

Frondeuses

Offres

Les droits de la femme. A la reine. Olympe de Gouges
Date de l'édition originale : 1791

Olympe de Gouges (1748-1793) reste encore aujourd’hui l’une des figures les plus marquantes du féminisme. Femme de lettres ayant fini par se politiser, elle s’est illustrée par de nombreuses prises de position en adéquation avec ses idées progressistes et humanistes. Née à Montauban, c’est en 1766 que Marie Gouze, alors jeune veuve, se rend à Paris sous le nom qu’on lui connait aujourd’hui. C’est d’abord en tant que dramaturge qu’elle entame sa carrière tant littéraire que militante  : le théâtre était alors un espace privilégié pour défendre des idées novatrices et audacieuses, Olympe de Gouges le fera parfois au péril de sa liberté, si ce n’est de sa propre vie. Elle se fait ainsi remarquer en 1792 pour sa pièce abolitionniste L’Esclavage des noirs, ou l’heureux naufrage. La pièce fait scandale auprès des esclavagistes, elle évite l’embastillement de peu, ne devant son salut qu’à l’intervention de quelques protecteurs influents. Elle ne cessera dès lors, toute sa vie, de se battre pour la liberté des opprimés.

Mais Olympe de Gouges est surtout connue pour son engagement en faveur de l’égalité des sexes. Les Droits de la femme est ainsi une longue lettre rédigée en 1791 à l’attention de la reine Marie-Antoinette, dans laquelle elle propose une Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne en réponse à la fameuse Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen publiée en 1789. Véritable plaidoyer en faveur de l’égalité, elle revendique le droit des femmes à travailler, mais aussi à s’investir en politique comme les hommes, car pour elle, « la femme a le droit de monter sur l’échafaud  ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune  ». Elle milite par ailleurs en faveur d’un « contrat social de l’homme et de la femme  » pour remplacer le mariage patriarcal, soutient le droit au divorce, défend les minorités, le droit de vote des femmes ou encore le droit de propriété.

Les idées d’Olympe de Gouges résonnent, encore aujourd’hui, au cœur d’un mouvement féministe en prise avec des revendications propres au XXIe siècle mais qui restent fondamentalement intemporelles, tout comme les idées résolument visionnaires et humanistes d’une femme guillotinée pour s’être élevée contre la violence d’une dictature allant à l’encontre de ses principes.

Ce livre, réimprimé en fac-similé par Hachette-BnF, est identique à la publication originale de 1791 conservée à la Bibliothèque nationale de France.

Pour découvrir tous les titres du catalogue, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr.
S'identifier pour envoyer des commentaires.