Le Siècle de Marie Du Bois. Ecrire l'expérience au XVIIe siècle
EAN13
9782021492026
ISBN
978-2-02-149202-6
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
L''UNIVERS HIST
Nombre de pages
384
Dimensions
24 x 15,5 x 3,1 cm
Poids
494 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Siècle de Marie Du Bois. Ecrire l'expérience au XVIIe siècle

Seuil

L''Univers Hist

Offres

Autre version disponible

Comment penser et écrire une histoire de l’expérience de vivre ? Telle est la question posée par Christian Jouhaud à partir de « l’espèce de journal » tenu pendant trente ans par Marie Du Bois, gentilhomme du Vendômois, valet de chambre des rois Louis XIII et Louis XIV. Cet écrit singulier surprend d’abord par la difficulté de lui trouver un statut : ce n’est ni un livre de raison, ni une autobiographie, ni un journal spirituel, ni une histoire, et pourtant il peut être abordé sous tous ces aspects.Il ne s’agit pas non plus d’une histoire de vie, mais d’une histoire des expériences d’un homme « ordinaire » en ses territoires de vie. Le je de Du Bois, qui s’exprime continûment, ne sert en effet aucun épanchement autobiographique, mais, de page en page, il permet de comprendre l’itinéraire de l’intériorisation des normes et des contraintes par quelqu’un qui a confié à l’activité d’écrire régulièrement la représentation de sa vie comme action. L’exercice pourrait sembler futile, ou mineur, si l’événement politique ne venait pas brutalement fracasser la mécanique diariste, finissant par politiser l’écriture, par exemple dans l’expérience intime de signes de désordre, comme pendant la Fronde, qui menacent la lisibilité d’un monde dont l’ordre est la valeur cardinale.Depuis la chambre du roi et la campagne du Vendômois sont ainsi revisités les rapports entre local et national au XVIIe siècle, l’histoire politique de l’État, l’histoire anthropologique de l’acte d’écrire et de transmettre par l’écriture, inscrivant, dans le siècle de Louis XIV, un siècle de Marie Du Bois.
Directeur d’études à l’EHESS, directeur de recherche émérite au CNRS, Christian Jouhaud est spécialiste de l’histoire sociale, politique et culturelle du xviie siècle. Son travail porte également sur l’histoire de l’historiographie et du fait littéraire. Il a notamment publié : Les pouvoirs de la littérature. Histoire d’un paradoxe (Gallimard, 2000), Sauver le Grand-Siècle ? Présence et transmission du passé (Seuil, 2007), Richelieu et l’écriture du pouvoir. Autour de la journée des dupes (Gallimard, 2015), Une femme a passé. Méditation sur la Gradiva (Gallimard, 2019).
S'identifier pour envoyer des commentaires.