Charles Pietri : Historien et chrétien
EAN13
9782701012643
ISBN
978-2-7010-1264-3
Éditeur
Beauchesne
Date de publication
Nombre de pages
224
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
366 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Charles Pietri : Historien et chrétien

De

Préface de

Postface de

Beauchesne

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
La mort prématurée de Charles Pietri (1932-1991), Directeur de l'Ecole Française de Rome - une sorte de ministre de la culture historique à l'étranger, pour reprendre les termes d'un quotidien italien - a privé le monde intellectuel et le monde chrétien d'une de leurs personnalités les plus prestigieuses. Disciple de l'historien Henri-Irénée Marrou auquel il avait succédé à la chaire d'Histoire du Christianisme à la Sorbonne, auteur d'une thèse fondamentale sur Roma Christiana (1973), il était considéré comme l'un des plus grands historiens de l'Antiquité Tardive et du Christianisme. Collaborant dès ses débuts, à la revue Les Quatre Fleuves, créée pour faire entendre la voix d'intellectuels chrétiens, Charles Pietri en avait pensé et conçu le dernier numéro en 1988. Le sentiment d'une œuvre riche mais disséminée a suggéré à ses amis l'idée de rassembler en un recueil l'ensemble des articles de cet historien chrétien parus dans Les Quatre Fleuves afin de restituer en continu la pensée d'un savant qui, par son témoignage, « repense la foi dans le cadre historique qui est celui de notre temps ». Sur des thèmes essentiels comme l'organisation du peuple de Dieu en une Eglise, les rapports entre l'Evangile et la culture classique, sur des questions d'actualité comme les lectures de la Bible de nos jours ou la guerre et la conscience chrétienne, la « réforme liturgique », il apporte son témoignage d'historien. Attaché à faire connaître une Eglise dont il savait les faiblesses, il est, dans sa réflexion historique, le témoin rigoureux d'un catholicisme exigeant, soucieux d'unir intelligence et foi. Message émouvant: « celui qui a été salué comme un des meilleurs historiens de ce siècle de la culture antique, le savant qui organisa de grands colloques d'histoire religieuse contemporaine » nous livre d'une manière réservée, à son image, dans la conclusion du dernier chapitre sur La Communion des Saints, l'engagement de l'homme intérieur, celui de sa croyance «en l'éternité de chaque homme appelé par Dieu à la sainteté », en accord avec le fondement de toute conscience chrétienne. Élisabeth Paoli
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...