Malades et médecins à Saint-Malo, À la veille de la Révolution
EAN13
9782753527423
ISBN
978-2-7535-2742-3
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
176
Dimensions
24 x 15,5 x 1,8 cm
Poids
299 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
610.94409033
Fiches UNIMARC
S'identifier

Malades et médecins à Saint-Malo

À la veille de la Révolution

De

Presses universitaires de Rennes

Histoire

Offres

Autre version disponible

Pour qui veut entreprendre un voyage extraordinaire sans bouger de son fauteuil, rendre visite sur Saint-Malo et au Clos-Poulet à la veille de la Révolution procurera un dépaysement sans pareil. A la différence d'aujourd'hui, les retours de navigation lointaines et ceux de la grande pêche, les effets de la guerre contre l'Anglais, les ravages causés par des endémies, des épidémies, des maladies aujourd'hui bénignes, les carences de l'hygiène privée et publique assaillent cette ville portuaire ouverte sur le grand large: avec les risques et les atouts liés à une époque moins brillante qu'en son « âge d'or » (XVIIe siècle). Surprendra tout autant un système médical non scientifique et son inefficacité pratique. Mais aussi les croyances et les coutumes, la vigueur de la foi de tout une société, qui trouve un recours essentiel dans le culte de la Vierge protectrice et des saints guérisseurs. Et encore la confiance placée dans les rebouteux, dans les guérisseurs et dans les empiriques, si ce n'est dans quelques charlatans de passage qui se font forts de guérir « les maladies incurables ». En revanche, la tentative, voici plus de 2 siècles, de mettre sur pied une organisation de la santé publique démontrera à l'Homme d'aujourd'hui qu'à Saint-Malo, à l'instar des autres grandes cités françaises, se déploie un effort sans précédent pour édifier un rempart contre l'adversité. A une charité ici traditionnellement forte vient s'adjoindre un souci novateur du « Bien public », à l'initiative des autorités et du corps médical malouins. Une ébauche de médicalisation se met en marche, dont nous sommes, Malouins ou pas, les héritiers lointains.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...