D'Alexandre à Actium du partage de l'Empire au triomphe de Rome, du partage de l'Empire au triomphe de Rome
EAN13
9782221084717
ISBN
978-2-221-08471-7
Éditeur
Bouquins
Date de publication
Collection
Bouquins
Nombre de pages
1260
Dimensions
20,1 x 13,4 x 3,3 cm
Poids
664 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
938.08
Fiches UNIMARC
S'identifier

D'Alexandre à Actium du partage de l'Empire au triomphe de Rome

du partage de l'Empire au triomphe de Rome

De

Traduit par

Bouquins

Bouquins

Offres

L'époque hellénistique - de la mort d'Alexandre en 323 avant J.-C. jusqu'à la victoire du futur Auguste sur Antoine et Cléopâtre à la bataille d'Actium en 31 avant J.-C. - bat un double record : c'est celle que nous connaissons le moins et, en même temps, celle qui nous ressemble le plus. Nous l'ignorons parce qu'elle n'est pas "classique" comme la petite Grèce, ni "humaniste" comme Rome et le latin. Elle n'en a pas moins été la civilisation "mondiale" de l'Antiquité : en un monde alors plus étroit, elle est l'équivalent de notre actuelle civilisation occidentale. Elle a le raffinement de notre XVIIIe siècle, y compris dans son architecture et sa sculpture : la Victoire de Samothrace et la Vénus de Milo sont ses produits les plus célèbres. Après la "Grèce" et avant "Rome", et à la suite des conquêtes d'Alexandre le Grand, durant les trois siècles qui précèdent le début de notre ère, cette civilisation s'est diffusée de Samarcande et de l'Indus à l'Egypte et au Maroc. Rome elle-même est déjà une cité en partie hellénisée. Les Etrusques connaissaient familièrement les mythes grecs, de même que les Européens sont familiarisés avec Mickey et le Far West. La civilisation hellénistique, d'un raffinement extrême, cruelle et enjouée à la fois, est saisie ici dans toute son étendue et toute sa profondeur : politique, économie, littérature, science, beaux-arts, cultes. Cette synthèse monumentale est publiée pour la première fois en français.
S'identifier pour envoyer des commentaires.