Selon l'ordre du dieu, Pratiques oraculaires en égypte ptolémaïque et romaine
EAN13
9782701806358
ISBN
978-2-7018-0635-8
Éditeur
STRASBOURG
Date de publication
Collection
Collections de l'Université Marc Bloch-Strasbourg
Nombre de pages
218
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
400 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Selon l'ordre du dieu

Pratiques oraculaires en égypte ptolémaïque et romaine

De

Strasbourg

Collections de l'Université Marc Bloch-Strasbourg

Offres

Consulter les oracles est une pratique répandue dans de nombreuses cultures, présente dès le IIe millénaire avant notre ère en Mésopotamie, et encore en vigueur actuellement dans des sociétés traditionnelles. Elle est bien connue dans l’Égypte pharaonique, où elle est généralement utilisée dans l’intérêt du pouvoir et pour confirmer son autorité. Aux époques ptolémaïque et romaine (du IVe siècle av. J.-C. au Ve siècle de notre ère), et au-delà, la consultation oraculaire se développe considérablement en Égypte, traduisant peut-être un sentiment d’insécurité qui conduit de plus en plus d’hommes et de femmes à se mettre, comme disent les textes, « entre les mains du dieu ». Les questions posées aux oracles reflètent alors le plus souvent les multiples problèmes de la vie quotidienne : le mariage, la santé, les activités professionnelles, les litiges... Dans cette société égyptienne qui connaît de grands changements entre les mains des Grecs, puis des Romains, la plupart des gens vivent avec des préoccupations qui sont sans doute de tous les temps. Ce qu’ils attendent avant tout des oracles, c’est que le dieu qui est censé les émettre leur dise « ce qu’ils doivent faire », prenant pour eux les décisions qu’ils n’arrivent pas à prendre et les délivrant ainsi du fardeau de la responsabilité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Françoise Dunand